/regional/montreal/montreal

Un strip-tease pour dénoncer la cruauté animale

Militante de PETA

Une danseuse burlesque et militante de PETA, une organisation de défense des droits des animaux, s'est transformée en pin-up le temps d'un strip-tease sexy au centre-ville de Montréal, jeudi midi, pour dénoncer la cruauté envers les animaux dans l'industrie de la laine.

«On voulait faire une action ludique, parce que ce qui se passe dans les fermes de laine, c'est vraiment triste, a expliqué Melissa Galianos, une porte-parole de PETA présente pendant l'événement.

(Agence QMI)

Une vidéo undercover est sortie récemment et montre qu'on bat les moutons avec des marteaux pour les maîtriser avant de les tondre.» Selon la porte-parole, les gens seront plus portés à aller voir les vidéos de cruauté animale sur le site web de PETA, à la suite de cette action.

«On utilise cette technique parce que oui, ça attire l'attention, mais ça attire l'attention sur notre cause, a indiqué Melissa Galianos. À chaque photo, chaque vidéo, les informations de notre panneau sont diffusées.»

Elle a d'ailleurs précisé que tous les vêtements portés par la danseuse burlesque, Audrey Ivory, ne provenaient pas d'une source animale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.