/news/world

Manifestations contre le drapeau confédéré

Tuerie en Caroline du Sud

TVA Nouvelles

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi en Caroline du Sud en exigeant le retrait du drapeau confédéré, symbole controversé du Sud des EÉats-Unis, trois jours après la tuerie de neuf Noirs à Charleston par un Blanc qui avait visiblement un site internet raciste.

Ce blog, semblant appartenir au tueur présumé Dylann Roof, montre des dizaines de photos du jeune homme, armé, brûlant le drapeau fédéral américain, brandissant au contraire le drapeau confédéré et justifiant a priori, dans un texte raciste, son crime par sa haine des Noirs.

Le FBI a dit prendre des mesures pour «vérifier l'authenticité» de ce site.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés samedi devant le parlement local à Columbia, capitale de la Caroline du Sud, où le drapeau confédéré continue de flotter.


(Crédit photo: Reuters)

«Descendez-le», a scandé la foule jeune et métissée, qui a aussi entonné We Shall Overcome (Nous triompherons), un chant emblématique des marches pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis, et brandi des pancartes exigeant le retrait du drapeau confédéré, décision qui est du ressort du parlement local.

«Nous ne pouvons plus tolérer» que le drapeau continue d'être un flambeau pour ceux qui ont de «mauvaises opinions», a déclaré l'avocate et militante Sarah Leverette, 95 ans, recueillant les applaudissements de la foule.

Le débat sur le drapeau confédéré, symbole durable de la fierté et de l'héritage du Sud pour ses partisans, celui du racisme et de la théorie de la suprématie blanche pour ses détracteurs, est relancé depuis la tuerie raciste dans la ville historique et touristique de Charleston mercredi, l'une des pires de l'histoire récente des États-Unis.

Une autre manifestation était prévue à Charleston, organisée par le mouvement «Black lives matter» («la vie des Noirs compte»).


(Crédit photo: AFP)

Une pétition nationale a rassemblé plus de 370 000 signatures sur le site MoveOn.org, dénonçant le drapeau confédéré comme un «symbole de la rébellion et du racisme» et appelant à «de meilleurs Etats-Unis d'Amérique».

Pour le président Barack Obama, cité par son porte-parole Eric Schultz, «le drapeau confédéré appartient au musée».

Mitt Romney, ancien candidat républicain à la Maison Blanche, a tweeté «Descendez le drapeau confédéré du parlement de Caroline du Sud. Pour beaucoup, c'est un symbole de la haine raciale. Retirez-le maintenant, en hommage aux victimes de #Charleston.»

Take down the #ConfederateFlag at the SC Capitol. To many, it is a symbol of racial hatred. Remove it now to honor #Charleston victims.

— Mitt Romney (@MittRomney) June 20, 2015

«Bonne remarque, Mitt», lui a répondu M.Obama sur Twitter.

Dans la même catégorie