/regional/centreduquebec

Le tourisme a le vent dans les voiles

Émilie Vallée

Le Cirque du Soleil sur les planches du nouvel amphithéâtre trifluvien, le spectacle Dragao à la Cité de l'Énergie, les bateaux de croisière qui se succèdent au port de Trois-Rivières.

Décidément, côté attraits touristiques, la Mauricie n'a rien à envier aux autres régions cet été.

«On est bien partis, mais on peut s'améliorer encore. Je pense qu'on peut aller chercher encore des parts de marché chez les Québécois. Entre autres avec le Cirque du Soleil cet été je pense qu'on va bien tirer notre épingle du jeu», explique André Nollet de Tourisme Mauricie.

Le nombre de touristes a doublé au cours des dix dernières années. «On a 3,6 millions de visiteurs» , ajoute André Nollet.

Même si le nombre de touristes a considérablement augmenté au cours des dernières années il reste du chemin à faire. La majorité d'entre eux ne passent qu'une journée dans la région. Les retombées en hébergement sont donc minimes.

«On est bien situés entre Montréal et Québec. Oui c'est un désavantage d'être proche car les gens viennent une journée et repartent. C'est notre travail de les convaincre qu'il y a des choses à faire», affirme Yolaine Masse de Tourisme Trois-Rivières.

Le taux d'occupation en été à Trois-Rivières est de 61%. On a donc mis le paquet pour faire la promotion de la région avec un budget publicitaire de plus d'un million de dollars cette année.

Côté festival on est aussi bien servis, les passeports pour le Festivoix se sont rapidement envolés et le Festival Western attire à lui seul 600 000 visiteurs.