/regional/montreal/monteregie

La famille de Jenique Dalcourt apprend à se défendre

Plus de huit mois après le meurtre de Jenique Dalcourt, l'assassin court toujours. La mère de la jeune femme craint pour la sécurité de ses deux autres filles, âgées de 20 et 21 ans.

Elles ont donc décidé de suivre des cours d'autodéfense pour apprendre à se protéger.

(Photo : TVA Nouvelles)

«Elles vont être plus sûres d'elles-mêmes, explique la mère de Jenique, Monique Dalcourt. Et puis, elles vont pouvoir se défendre, se protéger, ce que toute jeune femme devrait être capable de faire.»

La vie sans Jenique n'est plus pareille. «Ce n'est pas quelque chose qu'on oublie vraiment non plus à travers le temps, mentionne l'une de ses soeurs. Mais moi, j'ai décidé de me concentrer à recommencer ma vie de tous les jours, parce que juste penser à elle, ça ne la ramènera pas.»

(Photo : TVA Nouvelles)

Les sœurs Dalcourt pratiquent donc d'arrache-pied les techniques enseignées. Comme leur aînée le faisait, toutes deux marchent pour se rendre au boulot. Leur mère souhaite que leur retour se fasse en toute sécurité.

Jenique Dalcourt a été tuée alors qu'elle revenait chez elle à pied le 21 octobre. Peu de temps après le meurtre, un homme de 26 ans avait été arrêté, mais relâché par la suite. Les premiers résultats d'ADN n'ont pas été concluants.

Au Service de police de Longueuil, on ne donne toujours pas de détails sur l'enquête. On affirme qu'aucun effort n'est ménagé.

(Photo : TVA Nouvelles)

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.