/news/world

Deux ados britanniques mariées à des militants du groupe EI

Fugue en Syrie

TVA Nouvelles

Deux des trois lycéennes britanniques qui ont fugué à la mi-février de Londres pour gagner la Syrie, se sont mariées avec des militants du groupe État islamique (EI), a indiqué samedi l'avocat de leurs familles dans le Guardian.

Kadiza Sultana, 16 ans, Shamima Begum et Amira Abase, 15 ans, avaient pris un vol pour Istanbul en février dernier avant de gagner la Syrie.

Deux des trois lycéennes sont entrées en contact avec leurs familles pour annoncer qu'elles s'étaient mariées lors de cérémonies validées par le groupe djihadiste EI, a indiqué l'avocat des familles Tasnime Akunjee dans le quotidien britannique.

Elles ont également révélé qu'elles vivaient à Raqa – érigée par l'EI en «ville modèle» de son califat –, ou dans ses alentours, selon la même source.

«Cela ancre leur vie en Syrie plutôt qu'en Grande-Bretagne. Cela réduit considérablement les espoirs de les voir revenir», a-t-il estimé.

Selon le Guardian, les adolescentes, qui fréquentaient la même école dans le quartier populaire de Bethnal Green (est de Londres) ont pu choisir leurs maris, âgés d'une vingtaine d'années, dans un «catalogue» d'hommes.

Fin mars, quatre autres lycéennes britanniques de la même école se sont vu interdire par la justice de quitter le pays de crainte qu'elles puissent rejoindre la Syrie.

Une autre adolescente, Sharmeena Begum, 15 ans, également scolarisée à la Bethal Green Academy, avait quitté le pays en décembre et est soupçonnée par les autorités d'être, elle aussi, en Syrie

Selon un rapport de l'Institute for Strategic Dialogue, publié en début d'année, quelque 550 femmes originaires de pays occidentaux sont parties rejoindre le groupe EI en Irak ou en Syrie.

Selon des chiffres officiels, 600 à 700 Britanniques seraient partis combattre en Syrie, parmi lesquels près de 300 seraient rentrés au Royaume-Uni.