/news/homepage

Un travailleur routier réclame une enquête

Frappé délibérément à Sutton?

Un employé en signalisation routière qui a été heurté par une voiture vendredi dernier à Sutton demande à la Sûreté du Québec (SQ) de porter des accusations criminelles contre la conductrice fautive.

Éric Guay remplaçait une collègue signaleuse routière lorsque l'incident est arrivé, vendredi dernier. Il devait gérer, en collaboration avec un autre collègue, la circulation en alternance sur la route 139 puisqu'une seule voie était disponible à ce moment.

(Crédit photo: gracieuseté Éric Guay)

Alors qu'il avait fait signe à une conductrice d'attendre puisque des véhicules à sens inverse se trouvaient sur la route, cette dernière aurait montré des signes d'impatience.

«Elle s'est avancée, alors je lui ai dit: "qu'est-ce que tu fais là ? Recule, tu n'as pas le droit". Elle m'a dit "va chier"», relate M. Guay.

C'est là que «le ton a monté».

«Quand les véhicules sont arrivés, elle avait reculé d'environ 20 pieds. Elle m'a foncé dedans et j'ai revolé par terre, je suis tombé sur le dos. Puis, je l'ai fait intercepter 1,5 km plus loin», se souvient-il.

Éric Guay dans l'ambulance (Crédit photo: gracieuseté Éric Guay)

Éric Guay est en colère parce que l'automobiliste s'en est tirée trop facilement, selon lui, en écopant d'une simple amende de 168 $ et de trois points d'inaptitude.

Après l'accident, il a été transporté dans un centre hospitalier et souffre aujourd'hui de blessures au dos. Il est également en congé forcé pour un mois.

(Crédit photo: gracieuseté Éric Guay)

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings