/news/homepage

Dès mercredi, un verre, une facture!

Revenu Québec

Après les restaurants, Revenu Québec veut récupérer les taxes qui lui échappent dans les bars.

Dès mercredi, des modules d'enregistrement des ventes seront installés dans tous les bars de la province.

«Évidemment, ça va apporter certaines modifications. Mais selon nous, c'est nécessaire si on souhaite lutter efficacement contre l'évasion fiscale dans ce secteur», explique le porte-parole de Revenu Québec, Stéphane Dion.

(TVA Nouvelles)

Québec estime en effet les pertes fiscales dans les quelque 6000 bars de la province à près de 76 millions de dollars.

Cette mesure n'est pas très bien vue par l'Union des tenanciers de bars de la province qui estime que la tâche des employés va devenir plus compliquée.

«Les fonctionnaires qui ont fait ces plans ne savent pas comment fonctionne un bar», estime le président de l'Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis.

Ce dernier se plaint également des subventions accordées par Revenu Québec pour pallier le coût de l'implantation des modules.

Il aimerait que l'installation soit couverte au complet par l'organisme gouvernemental.

«Pourquoi pénaliser nos membres avec ces systèmes et rendre la vie plus compliquée?», se questionne-t-il.

Du côté de Revenu Québec, on estime le programme de subventions très généreux, évalué à «21 millions de dollars».

Depuis l'installation des modules d'enregistrement des ventes dans les restaurants en 2010, Revenu Québec estime avoir récupéré 940 millions de dollars.

La prochaine cible de Revenu Québec pour l'installation de ces modules enregistreurs de ventes pourrait bien être l'industrie du taxi.