/finance/finance

Le Canada officiellement en récession

TVA Nouvelles

L'économie canadienne a connu un deuxième trimestre de suite de décroissance, ce qui signifie que le pays est en récession, selon les données du produit intérieur brut (PIB) dévoilées mardi matin par Statistique Canada.

Le PIB a reculé de 0,1% lors du deuxième trimestre. Lors du trimestre précédent en mai, l'économie s'était contractée de 0,2%.

Il s'agit de la deuxième récession depuis que Stephen Harper est au pouvoir à Ottawa.

Exprimé en taux annualisé, le PIB réel a reculé de 0,5 % au deuxième trimestre et de 0,8 % au premier trimestre, relève Statistique Canada.

L'agence fédérale indique par ailleurs que, sur une base mensuelle, le PIB réel par industrie a augmenté de 0,5% en juin.

Récession «technique»

Si tous les économistes s'entendent sur la définition d'une récession, les causes et l'ampleur prévue de ce ralentissement économique ne font pas l'unanimité.

Pour plusieurs, le recul du PIB canadien est attribuable au repli du prix du baril de pétrole depuis plusieurs mois. Statistique Canada souligne d'ailleurs mardi que le PIB des secteurs de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz ont reculé de 4,5% au dernier trimestre.

D'autres secteurs de l'économie se portent bien. Par exemple, le PIB attribuable aux agents et courtiers immobiliers a crû de 9,9% au dernier trimestre, le commerce de gros de 1,4%. Les dépenses de consommation finale des ménages ont augmenté de 0,6% au deuxième trimestre, après avoir progressé de 0,1% au premier trimestre.

Pour le moment, cette récession serait donc pas «technique», de courte durée, et ne constitue pas un déclin généralisé de l'économie canadienne.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings