/finance/homepage

Québec ne légalisera pas Uber

Québec ne légalisera pas Uber

TVA Nouvelles

Agence QMI

Le gouvernement du Québec ne légalisera pas le service de covoiturage Uber et continuera à prendre des mesures contre le transport illégal. Le Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi affirme vendredi en avoir eu l’assurance de la part du ministre des Transports, Robert Poëti.

Le Comité a rencontré le ministre des Transports mercredi, après avoir organisé une journée de mobilisation contre Uber la semaine précédente, le 25 août.

Les représentants de l’industrie du taxi demandaient au gouvernement de clarifier sa position sur le service de covoiturage. Le ministre Robert Poëti a toujours déclaré que ce service est illégal, mais le premier ministre, Philippe Couillard, avait déclaré à la mi-août qu’il se montrait ouvert à une éventuelle légalisation du service, qu’il associait à « l’économie du partage ».

Dans un communiqué diffusé vendredi, le Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi se dit satisfait « d'avoir obtenu des clarifications quant aux propos tenus par le premier ministre concernant UberX ».

Le ministre des Transport a réaffirmé que le service de covoiturage ne sera pas légalisé et n'associe pas Uber à l’économie du partage, se réjouit le Comité.