/regional/montreal/montreal

Saint-Lambert dit non aux lieux de culte

Secteur commercial

Il n'y aura prochainement plus d'aménagement de nouveaux lieux de culte dans le secteur commercial de Saint-Lambert, sur la Rive-Sud de Montréal.

La Ville a consulté ses citoyens là-dessus et la majorité d'entre eux s'est dite en accord. Toutefois, certains ont voulu savoir pourquoi cette règlementation arrivait à ce moment.

Le maire Alain Dépatie affirme ne pas avoir reçu de demande de communauté religieuse et que Saint-Lambert devait simplement revoir ses règlementations en terme de zonage.

Le maire de Saint-Lambert se défend bien de faire de la discrimination ou de vouloir susciter une polémique. Il a toutefois évoqué des controverses passées où des administrations municipales ont dû dire non.

«On sait ce qui s'est passé à Montréal, on sait ce qui s'est passé à Shawinigan, on sait ce qui s'est passé à plein d'autres endroits, on n'en veut pas de problème. La rue Victoria, on a un village et on ne veut pas des lieux de culte occupé une journée semaine dans des zones commerciales», affirme le maire Dépatie.

Un autre argument avancé par les citoyens est le fait que les lieux de culte ne paient pas de taxes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.