/news/homepage

Découverte d'un gène impliqué dans la fonte musculaire

Chercheurs du CUSM

TVA Nouvelles

Des chercheurs de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) ont découvert un gène impliqué dans la perte musculaire, ce qui pourrait améliorer la longévité des patients souffrant de cachexie.

Environ la moitié des patients atteints de cancer souffrirait d'un syndrome de perte de la masse musculaire appelé cachexie. Cette maladie associée au cancer affecte gravement la qualité de vie et la réponse à la thérapie, ce qui augmente la mortalité des patients. Actuellement, il n'existe pas de traitement contre la fonte musculaire.

«Nous avons découvert que le gène USP19 semble être impliqué dans la perte de masse musculaire chez l'humain et que chez les souris, une fois inhibé, il pourrait les protéger contre la fonte musculaire», a expliqué l'auteur principal Dr Simon Wing, endocrinologue au CUSM et professeur de médecine à l'Université McGill.

En inhibant le gène USP19 «à un stade précoce de la trajectoire du cancer, plutôt qu'à un stade tardif, nous sommes non seulement potentiellement en mesure d'améliorer la qualité de vie des patients, mais aussi de les aider à mieux tolérer leurs traitements oncologiques, à rester à la maison plus longtemps et à prolonger leur espérance de vie», a ajouté le Dr Antonio Vigano, directeur du programme et de la clinique de réadaptation et de cachexie liée au cancer du CUSM.

La perte musculaire est également associée à d'autres maladies graves comme le VIH/SIDA, l'insuffisance cardiaque, l'arthrite rhumatoïde et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), et constitue l'une des caractéristiques marquantes du vieillissement.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans le journal de la Federation of American Societies for Experimental Biology.