/news/homepage

Explosion du nombre de plaintes pour cruauté animale

MAPAQ

Le nombre de plaintes pour cruauté envers les animaux a augmenté de 350 % au cours des cinq dernières années au Québec.

Selon des chiffres obtenus par l'Agence QMI en vertu de la loi sur l'accès à l'information, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) a enregistré 1918 plaintes liées au bien-être animal en 2014-2015.

C'est presque cinq fois plus qu'en 2010-2011, alors que 426 citoyens avaient dénoncé des mauvais traitements auprès du MAPAQ et de ses mandataires (SPA et SPCA).

Cette hausse marquée du nombre de plaintes ne signifie pas nécessairement qu'on assiste à une explosion du nombre de cas de cruauté animale au Québec, si l'on en croit le ministère.

Ce dernier attribue plutôt cette hausse à la popularité de la ligne téléphonique 1-844-ANIMAUX, lancée en juin 2014, qui permet à la population de dénoncer les situations de maltraitance 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

«C'est ce qui explique en grande partie l'augmentation des plaintes, a indiqué le relationniste du MAPAQ, Yohan Dallaire Boily. Le nombre d'appels quotidiens qu'on reçoit démontre que les gens connaissent la ligne et l'utilisent.»

Les infractions progressent moins vite

Si le nombre de plaintes a connu une forte progression au cours des cinq dernières années, le nombre d'infractions délivrées par le ministère, en revanche, n'a pas suivi le même rythme, passant de 26 en 2010-2011 à 44 en 2014-2015.

Est-ce à dire que les 15 inspecteurs du MAPAQ affectés à la santé et au bien-être animal ne suffisent pas à la tâche? Le ministère assure que non.

«Au MAPAQ, toutes les plaintes sont traitées dans une période de 24 à 96 heures, assure Yohan Dallaire Boily. Une plainte peut aussi être traitée en moins de 24 heures en cas d'urgence. On est capable d'aller directement sur place, sans problème, dans un délai très respectable.»

Le relationniste a tenu à préciser qu'un même cas de maltraitance envers un animal pouvait entraîner à lui seul plusieurs plaintes. Cela expliquerait en partie le faible ratio observé entre le nombre de plaintes et d'infractions (1918 plaintes pour 44 infractions en 2014-2015).

Nombre de plaintes relatives au bien-être animal, Québec, 2010-2015

2010-2011: 426

2011-2012: 950

2012-2013: 1197

2013-2014: 1477

2014-2015: 1918

Source: Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

Nombre d'infractions relatives au bien-être animal, Québec 2010-2015

2010-2011: 26

2011-2012: 20

2012-2013: 37

2013-2014: 37

2014-2015: 44

Source: Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.