/news/politics

Charge en règle de Duceppe contre Mulcair

TVA Nouvelles

Le chef bloquiste Gilles Duceppe s'est livré à une charge en règle contre Thomas Mulcair et le NPD dimanche concernant le port du niqab.

«Nous sommes très clairs, pas question d'accepter que les femmes s'effacent de l'espace public», a vigoureusement lancé M. Duceppe lors d'un discours à Sorel-Tracy.

Le chef du Bloc québécois revenait dans son allocution sur la réaction du NPD à la publicité du Bloc qui montre une tache d'huile qui se transforme en silhouette de femme voilée.

Cette publicité fait référence à la position du NPD, ouvert sous certaines conditions au projet d'oléoduc Énergie Est, et qui se range derrière une décision récente de la Cour d'appel fédérale sur le port du niqab lors de la prestation du serment de citoyenneté. Le NPD a comparé le Bloc au Front national, un parti d'extrême-droite français.

«Le NPD de Thomas Mulcair est complètement déconnecté de l'opinion des Québécois», a dit le chef bloquiste en parlant du port du voile intégral.

«C'est une insulte à 91% des Québécois et Québécoises qui sont contre cette pratique», a ajouté M. Duceppe, tout en précisant que l'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité la semaine dernière une motion pour interdire le port du niqab lors des cérémonies d'assermentation.

En campagne à St. John's à Terre-Neuve-et-Labrador, M. Mulcair a tenu à préciser que la loi exige qu'une femme qui porte le niqab se dévoile le visage devant un agent de citoyenneté avant l'assermentation.

«Je vais laisser les politiques de peur et de division à d'autres. Moi, je vais essayer de rassembler les gens», a indiqué M. Mulcair, qui a préféré s'attaquer à Stephen Harper au lieu de commenter la référence au Front national.

 

Sondage

 

Les chefs des trois principaux partis fédéraux ont entamé dimanche la huitième semaine de campagne pour séduire l'électorat alors qu'ils sont encore au coude à coude dans les intentions de vote à l'échelle nationale, selon le suivi quotidien des intentions de vote de la maison de sondage Nanos.

Le suivi de Nanos, réalisé pour le compte de CTV et du «Globe and Mail», donne l'avance aux conservateurs avec 30,8 % des appuis au pays. Les libéraux suivent à 30,3 % et le NPD arrive en troisième place avec 29,1 % des intentions de vote.

Au Québec, le NPD domine avec 46 % des intentions de vote tandis que le Bloc québécois obtient 15 % d'appuis, en 3e place derrière les libéraux qui sont à 23 %. Le Parti conservateur arrive 4e avec 12 % des appuis, selon Nanos.

Il restera lundi 28 jours à la campagne électorale dont le coup de départ a été donné le 2 août.