/news/politics

Mulcair perd des plumes au Québec

TVA Nouvelles

Le NPD de Thomas Mulcair est en train de perdre des plumes au Québec aux mains de ses rivaux libéraux, conservateurs et bloquistes, selon un nouveau sondage Léger commandé par le Globe and Mail.

À la veille du premier débat des chefs en français, le NPD reçoit l'appui de 38% des électeurs québécois, en baisse de huit points par rapport à il y a trois semaines. Les autres partis sont tous en hausse.

Les libéraux gagnent deux points et sont maintenant à 22%. Le Bloc québécois remonte aussi de deux points pour recueillir 20% des intentions de vote, alors que les conservateurs remontent de cinq points et recueillent 18%.

«Le NPD avait le vent dans les voiles, mais maintenant ils sont confrontés à des vents contraires», a déclaré au Globe and Mail le sondeur Jean-Marc Léger, qui a ajouté que le parti de Thomas Mulcair semble lutter pour «maintenir ensemble la coalition d'électeurs» qui a permis au parti de faire une percée historique en 2011.

Le Bloc québécois et le Parti conservateur semblent profiter de la controverse entourant le niqab.

Les deux partis estiment que personne ne devrait prêter le serment de citoyenneté à visage couvert, alors que Thomas Mulcair a déclaré qu'il ne forcerait pas une femme à retirer son niqab durant une cérémonie de citoyenneté.

Par ailleurs, en excluant le Québec, le sondage indique une lutte entre le Parti conservateur (35%) et les libéraux de Justin Trudeau (34%). Le NPD n'obtient que 25% des intentions.

À l'échelle du pays, Québec compris, le NPD est maintenant troisième avec 29%, derrière les libéraux et les conservateurs qui obtiendraient chacun 31% des voix.

La marge d'erreur du dernier sondage Léger est de plus ou moins 2,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À titre de comparaison, le précédent sondage Léger pour le compte du «Globe and Mail», il y a trois semaines, donnait 31% au NPD, 31 % aux libéraux et 28 % aux conservateurs.

 

Un vote courtisé

 

Un premier débat des chefs en français sera présenté jeudi à Radio-Canada et le «Face à face» de TVA sera diffusé le 2 octobre.

Ces deux joutes oratoires pourraient bien changer le cours de la campagne, d'autant que les conservateurs se livrent à une véritable campagne de séduction au Québec.

Les messages publicitaires et les montages vidéo des conservateurs se multiplient depuis quelques jours et sont directement dirigés à un public québécois.

Le ton, les valeurs et même l'accent de la personne qui effectue la narration de ces messages sont destinés à démontrer que les Québécois partagent la vision du Parti conservateur et la question du niqab est centrale dans ces publicités.