/news/law

Tache brunâtre au centre du contre-interrogatoire du biologiste

Procès de Guy Turcotte

Michaël Nguyen | Agence QMI

Une tache brunâtre contenant au moins du sang était au centre du contre-interrogatoire du biologiste judiciaire, lundi, au procès pour meurtre de Guy Turcotte, au palais de justice de Saint-Jérôme.

L'expert François Julien est formel: une grosse tache retrouvée sur le lit de Guy Turcotte contient bien du sang de l'accusé. Mais il contient aussi d'autres substances que le témoin n'a pas eu à analyser.

«Je ne sais pas ce que c'est exactement», a répété M. Julien à plusieurs reprises.

Pendant une bonne partie de la matinée, l'expert en projection de sang a été bombardé de questions ‎à propos de cette tache, ainsi que sur le sang d'Anne-Sophie retrouvé sur un verre et un bidon de lave-glace. Mais le témoin n'a pas flanché, et a affirmé qu'il n'est pas en mesure de dire si les taches contenaient du méthanol.

«Il se peut qu'il y ait du lave-glace, mais je ne le sais pas parce que ça dépasse ma compétence», a expliqué M. Julien.

Le témoignage de l'expert, qui avait commencé mercredi dernier, a repris lundi matin au procès de Turcotte, accusé d'avoir poignardé à mort à 46 reprises ses enfants Anne-Sophie et Olivier, en f évrier 2009 à Piedmont, dans les Laurentides.

En témoignage principal, M. Julien avait affirmé que les victimes avaient été tuées en deux temps, et que les corps avaient été déplacés sur leurs lits respectifs.

Rappelons que Turcotte, 43 ans, était en instance de séparation avec Isabelle Gaston lorsqu'il a tué ses enfants de trois et cinq ans.

Le procès se poursuit toute la journée, devant les membres du jury et le juge André Vincent de la Cour supérieure du Québec.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings