/regional/montreal/montreal

Longueuil a déversé 150 millions de litres d'eaux usées

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Alors qu'Ottawa hésite à autoriser la Ville de Montréal à déverser des eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, TVA Nouvelles a appris que la Ville de Longueuil, elle, a rejeté plus tôt cette année dans le fleuve des déchets de toilette.

En effet, selon nos informations, Longueuil a déversé au printemps dernier 150 millions de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent. On parle ici de rejets domestiques, industriels et commerciaux.

Pas de commentaires de la part de la mairesse Caroline St-Hilaire, mais des sources sûres à l'hôtel de ville de Longueuil indiquent que son administration a prévenu Ottawa de ses intentions par courriel avant le déversement. D'ailleurs, TVA Nouvelles a obtenu des documents faisant état d'échanges par messages textes entre la Ville de Longueuil et Ottawa. La Ville avait également prévenu l'association des pêcheurs sur glace et un avis public a été publié sur son portail, le printemps dernier.

Aucune autorisation d'Environnement Canada?

Cependant, le ministère fédéral de l'Environnement a fait savoir en journée qu'il n'avait jamais autorisé Longueuil à effectuer ce déversement.

«Nous n'avons donné aucune autorisation à cet effet sous le Règlement sur les effluents des systèmes d'assainissement des eaux usées», a indiqué Environnement Canada par courriel.

Ce déversement de 150 millions de litres d'eaux usées s'est déroulé en mars 2015.
Cette quantité d'eaux usées représente cependant entre 1% et 2% de ce que Montréal a prévu rejeter dans le fleuve dès le 18 octobre.

C'est dans le cadre de travaux supervisés de réparation de deux régulateurs dans une chambre située entre la voie maritime et la marina, près du parc Marie-Victorin, que le déversement a eu lieu.

L'eau usée a été rejetée durant deux périodes d'une douzaine d'heures

Montréal: Environnement Canada au courant?

Par ailleurs, pour revenir aux intentions de l'administration Coderre, la ministre fédérale de l'Environnement a indiqué aujourd'hui sur son compte Twitter que c'est seulement la semaine dernière que son bureau a été informé des plans de Montréal.

 

(TVA Nouvelles)

 

Or, La Presse Canadienne indique ce soir qu'Environnement Canada avait bel et bien été averti l'an dernier de l'intention de Montréal de déverser 8 milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, révèlent des documents obtenus par La Presse Canadienne

En réaction, le ministère nous a fait parvenir cette déclaration écrite ce soir : «Même s'il est clair que des représentants connaissaient dès septembre 2014 les projets de la Ville de Montréal, la ministre en a été mise au courant seulement la semaine dernière.»

«Lorsqu'elle a appris ce projet, la ministre a donné à Environnement Canada la directive d'explorer des options en vue de prévenir ce déversement d'eaux usées pendant que nous recevons de plus amples renseignements scientifiques et que d'autres analyses sont effectuées relativement aux répercussions environnementales de ce que Montréal prévoit faire.»

«La préoccupation immédiate est de veiller à ce que le Saint-Laurent soit protégé, et la ministre a pleinement confiance en la capacité des experts et des scientifiques d'Environnement Canada d'évaluer adéquatement et en profondeur les répercussions du projet proposé par Montréal. »