/regional/sherbrooke/estrie

Les élèves formés pour utiliser un défibrillateur cardiaque

École La Frontalière de Coaticook

Anne Préfontaine

Plusieurs écoles secondaires possèdent un défibrillateur cardiaque. C'est bien beau d'en posséder un, mais encore faut-il savoir s'en servir.

700 élèves de Coaticook ont été formés pour utiliser l'appareil et prodiguer les premiers soins en cas d'arrêt cardio-respiratoire. Il s'agit de la troisième école de l'Estrie à recevoir une telle formation.

(Crédit photo: Capture d'écran TVA Nouvelles)

Massage cardiaque, intervention en cas d'étouffement et l'utilisation d'un défibrillateur cardiaque ont été enseignés en seulement 30 minutes aux 700 élèves de la polyvalente La Frontalière grâce à la manoeuvre Héros en 30.

«Entre deux périodes de hockey, on apprend à sauver une vie», affirme, le Dr Wayne Smith, urgentologue au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS).

«L'apprentissage des jeunes est phénoménal. Ils « catchent ça » tout de suite», ajoute Claude Plante, un paramédic.

La polyvalente La Frontalière possède deux défibrillateurs.

«C'est comme savoir nager, c'est un «must» de savoir se servir d'un défibrillateur», affirme Caroline Champeau, directrice à la polyvalente La Frontalière.¸

Plus de défibrillateurs

«Il y a moins de trois ans, on avait 12 défibrillateurs en Estrie, aujourd'hui on a plus de 300», précise Louis-Charles Boisvert, paramédic.

«Si les gens posent les gestes critiques essentiels rapidement, 75% et plus des personnes «sauvables» vont sortir de l'hôpital comme avant», explique le Dr Smith.

Le réseau préhospitalier d'urgence, la Fondation des maladies du coeur et le ministère de la Santé sont partenaires pour offrir gratuitement la formation aux écoles qui en font la demande.