/news/law

Description de la mort des enfants à donner froid dans le dos

Michaël Nguyen | Agence QMI

Guy Turcotte avait un «ton de voix technique et parlait en médecin»‎ quand il a décrit la mort de ses enfants à un consultant, qui a témoigné jeudi au procès pour meurtres de l'ex-cardiologue au palais de justice de Saint-Jérôme.

«(Turcotte) m'a dit qu'il a tué son fils, qui criait " non papa, non papa", puis il a été tué sa fille, il a entendu son fils mourir dans son sang, il m'a expliqué que ça prenait 10 minutes pour mourir dans son sang, il avait un ton technique, objectif, froid, rationnel», a raconté Luc Tanguay.

M. Tanguay, un consultant en communication qui avait agi comme coach de vie pour Guy Turcotte et Isabelle Gaston en 2009, avait entendu ses confessions lors d'une rencontre avec l'accusé en mars 2009.

C'était 18 jours après la mort d'Anne-Sophie et d'Olivier, âgés de 3 et 5 ans, dans la maison de Prévost que Turcotte louait depuis sa séparation avec la mère des enfants.

Le soir du drame, Turcotte aurait ainsi couché ses enfants avant d'aller sur internet faire des recherches sur le suicide. Il aurait ensuite bu du lave-glace avant de parler une heure à sa mère au téléphone.

« Il a pris conscience qu'il était pour mourir et il a décidé d'emmener ses enfants avec lui, a expliqué M. Tanguay. Il pleurait en racontant les événements.»

Émotif, M. Tanguay a dû retenir ses larmes durant son témoignage.