/news/law

Nouvelle étape dans le procès Turcotte

TVA Nouvelles

Le procès de Guy Turcotte va entrer dans une nouvelle phase lundi, au palais de justice de Saint-Jérôme. Les avocats vont annoncer quelle défense ils comptent présenter au jury. C'est également à ce moment qu'on saura si l'accusé va témoigner.

Les avocats de la Couronne ont présenté 29 témoins en 11 jours pour étayer leur preuve.

Pour convaincre le jury de la préméditation des gestes, plusieurs témoignages percutants ont été entendus. Notamment la présentation de ces messages laissés par l'accusé en début de soirée le 20 février.

«Salut, Martin. C'est Guy. Écoute, demain, je ne serai vraiment pas capable d'être là. Je ne serai pas là», pouvait-on entendre sur un extrait téléphonique diffusé au procès.

Il prend le temps d'annuler un rendez-vous et la gardienne prévue pour les enfants le lendemain.

 


(Crédit photo: archives, Agence QMI)

 

Des données retrouvées dans l'ordinateur de l'ex-cardiologue démontrent des recherches sur le suicide effectuées sur Internet cinq jours avant le drame.

Autre témoignage troublant: un consultant en communication qui a raconté que Guy Turcotte lui a confié ce qui s'est passé le soir des meurtres dans la résidence de Piedmont.

Avant de quitter pour la fin de semaine, le juge André Vincent a mis en garde le jury: «Vous n'avez entendu qu'un côté de la médaille jusqu'ici»,

«Ce n'est que quand toute la preuve -et ça, je suis convaincue que le juge a insisté-, que toute la preuve va être devant eux et qu'il leur a donné ses directives que, là, ils pourront se mettre à se faire une idée», explique la juge à la retraite Nicole Gibeault.

«Si on présente une défense de trouble mental, à ce moment-là, oui, je m'attends vraiment à ce que M. Turcotte témoigne», d'ajouter Mme Gibeault.

Rappelons que Guy Turcotte a plaidé non coupable aux accusations de meurtre prémédité qui pèsent contre lui, mais a admis avoir causé la mort de ses propres enfants.