/regional/quebec/quebec

Employée du Collège Jésus-Marie

Rattrapée par son passé dans le porno

TVA Nouvelles

Situation embarrassante pour la direction du Collège Jésus-Marie à Sillery. TVA Nouvelles a appris qu'une employée qui travaille à temps plein avec des enfants figurerait dans plus d'une dizaine de films pornographiques facilement accessibles sur le web.

L'employée du très réputé collège privé fait actuellement l'objet d'une enquête. Selon nos sources, la jeune femme qui est en contact quotidiennement avec des enfants, se ferait appeler Candy Kiss sur le web.

L'actrice pornographique figurerait dans une bonne dizaine de vidéos pornos toujours facilement accessibles sur Internet.

Spécialisée dans les scènes en public, on la verrait à la fontaine de Tourny, à la terrasse Dufferin ou encore l'escalier Casse-Cou.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Rencontrée lors de son entrée au travail, l'employée, visiblement mal à l'aise, a d'abord nié être à l'emploi du Collège et a aussi nié avoir fait des vidéos pornos.

«En fait, je n'ai jamais fait de sites pornographiques. Du tout, voyons. Bien non, pas du tout», a soutenu la jeune femme qui a refusé d'être identifiée.

Questionnée directement à savoir si elle était Candy Kiss, elle a répondu qu'elle n'avait «jamais entendu parler de ça» en ajoutant qu'elle était sous le choc.

Pourtant, un propriétaire de la compagnie Pegas production à Québec se souvient très bien de Candy Kiss. Il soutient même avoir signé avec elle un contrat de 2 ans en 2007.

«Elle a été actrice pour nous de 2007 aux alentours de 2008 ou 2009 maximum. Avec elle, on avait un concept qui était comme avec son copain à l'époque donc c'étaient des scènes principalement de couple», a dit Nicola Lafleur.

Sur internet, il est toujours possible d'accéder à une page Facebook de Candy Kiss. Il y a aussi un blogue ainsi que d'autres vidéos qui auraient été tournées avec d'autres producteurs par la suite.

La direction du Collège Jésus-Marie a refusé de donner une entrevue à la caméra, mais a confirmé qu'une employée a été suspendue. Le conseil d'administration doit se réunir ce soir pour statuer sur l'avenir de l'employée en question. La décision sera ensuite communiquée aux parents.