/regional/montreal/montreal

Environnement Canada a reçu le rapport des experts

Améli Pineda | Agence QMI

Environnement Canada a confirmé vendredi après-midi avoir reçu le rapport du comité des experts indépendants mandatés pour analyser la demande de déversement de huit milliards de litres d'eaux usées de la Ville de Montréal dans le fleuve Saint-Laurent.

Alors qu'une confusion sur la réception de ce rapport a régné pendant l'avant-midi, Ted Laking, directeur des communications du bureau de la ministre conservatrice sortante, Leona Aglukkaq, a confirmé vers 14h, qu'Environnement Canada a bel et bien le rapport.

M. Laking a rappelé qu'une fois le rapport reçu, il faudra du temps au ministère pour l'examiner de manière approfondie.

«Ce sera à la nouvelle ministre de décider comment réagir, quoi faire avec le rapport et prendre la décision de permettre, ou d'interdire, à la Ville de Montréal de déverser des milliards de litres d'eaux usées», a-t-il souligné.

Rappelons que l'opération de déversement de l'équivalent de quatre fois le volume du Stade olympique d'eaux usées a été suspendue le 16 octobre dernier par la ministre Aglukkaq.

Environnement Canada a mandaté un comité formé de Robert Hausler, professeur à l'École de technologie supérieure (ETS), Viviane Yargeau, professeure agrégée et ingénieure, Département de génie chimique de l'Université McGill et Daniel Cyr, professeur à l'INRS-Institut Armand-Frappier (Université du Québec).

L'arrêt ministériel est toutefois en vigueur jusqu'au 2 novembre.

 

Coderre prêt à déverser

 

Vendredi matin, le maire de Montréal, Denis Coderre, est prêt à déverser les eaux usées dès qu'il recevra la réponse du comité d'experts indépendants.

 

(Crédit photo: Archives Agence QMI)

 

M. Coderre, qui sera en mission économique en Chine la semaine prochaine, assure que la Ville est prête à effectuer l'opération dès qu'elle aura une confirmation du fédéral.

«On est prêt, on a dit à l'entrepreneur de se préparer à toute éventualité, mais je vais attendre le rapport», a indiqué M. Coderre.

Le maire, qui n'avait pas reçu copie du rapport, assure qu'il n'est pas inquiet des conclusions qui émaneront du comité.

«J'ai confiance en la science. On va attendre leur rapport. Ils vont bien nous parler à un moment donné. Même en Chine on peut faire des téléphones», a-t-il souligné.

L'opération de déversement de huit milliards de litres d'eaux usées a été suspendue le 16 octobre dernier par la ministre conservatrice sortante de l'Environnement, Leona Aglukkaq.

L'arrêt ministériel signé par Mme Aglukkaq est en vigueur jusqu'au 2 novembre.

Un comité d'experts indépendants a été mandaté pour analyser le problème du déversement d'eaux usées dans le fleuve.