/regional/montreal/montreal

Pas de déversement mardi à Montréal

Améli Pineda | Agence QMI

L'arrêt ministériel pour bloquer le déversement des eaux usées de la Ville de Montréal a été reconduit jusqu'au 9 novembre par la ministre fédérale sortante de l'Environnement, Leona Aglukkaq.

Alors que le maire de Montréal, Denis Coderre, est en mission en Chine, le gouvernement fédéral reconduit l'arrêté ministériel qui était en vigueur depuis le 16 octobre dernier. Celui-ci venait à échéance ce lundi à 23 h 59.

Plus tôt lundi, Montréal avait confirmé que l'opération de déversement de huit milliards d'eaux contaminées ne se tiendrait pas mardi.

La Ville a reçu un avis du cabinet de la ministre conservatrice sortante, Leona Aglukkaq, samedi pour l'informer que l'arrêt ministériel pourrait être reconduit.

«On a exprimé une fois de plus notre désaccord profond sur la reconduite de cet arrêté», avait indiqué Pierre Desrochers, président du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Il a rappelé que le comité d'experts indépendants, mandaté par Environnement Canada, a soumis son rapport vendredi dernier.

«Ce qu'on souhaite maintenant, c'est qu'on nous permette d'en prendre connaissance. On espère le recevoir dans les plus brefs délais», a-t-il fait savoir.

M. Desrochers a réitéré que la Ville est convaincue que le rapport confirmera que le déversement de huit milliards de litres d'eaux usées doit se faire.

«On est convaincu que le rapport pourrait nous satisfaire, il posera peut-être des mesures de mitigations, mais nous ce qu'on demande c'est qu'on doit nous permettre d'aller de l'avant», a-t-il rappelé.

La semaine dernière, le cabinet de la ministre Aglukkaq a indiqué qu'il laissait le rapport entre les mains du nouveau ministre de l'Environnement qui sera nommé par le nouveau premier ministre Justin Trudeau, le 4 novembre.

«Ce sera à lui de décider comment réagir, quoi faire avec le rapport et prendre la décision de permettre, ou d'interdire, à la Ville de Montréal de déverser des milliards de litres d'eaux usées dans la rivière», avait souligné Ted Laking, directeur des communications du bureau de Mme Aglukkaq.

Avant d'aller de l'avant avec le déversement, Montréal devra avertir les citoyens de la tenue de l'opération au moins 48 heures à l'avance.