/news/politics

Uber: la suspension des permis réclamée

Agence QMI

Archives Agence QMI

Des représentants de l'industrie du taxi demandent au ministre des Transports Robert Poëti de permettre la suspension des permis de conduire des chauffeurs pris à faire du transport illégal.

La Table de concertation de l'industrie du transport par taxi, organe de consultation officiel du ministre, a adopté une résolution à l'unanimité le 29 octobre dernier dont 24 Heures a obtenu copie et qui réclame la suspension des permis.

Benoit Jugand, qui siège sur la table au nom du Regroupement des travailleurs autonomes Métallos, a expliqué que la saisie des véhicules n'est pas suffisante pour freiner Uber.

«Il y a un enjeu de sécurité, n'importe qui peut s'improviser chauffeur de taxi et il peut y avoir des incidents», a-t-il précisé.

Du côté du cabinet du ministre Poëti, on indique que la résolution sera analysée. L'attachée de presse du ministre a indiqué par écrit que le ministère «travaille à la modernisation» de l'industrie du taxi.