/news/politics

Le déversement commencera à minuit

Améli Pineda | Agence QMI

Le tiers des eaux usées de Montréal sera déversé directement dans le fleuve Saint-Laurent dès cette nuit après minuit, mercredi, a annoncé le maire Denis Coderre.

«Cette opération est nécessaire pour sécuriser l’infrastructure souterraine et améliorer sa capacité d’interception et de rétention des eaux usées. Dans ces circonstances, un déversement planifié, même s’il n’est pas idéal, est bel et bien la seule façon d’agir. Ne rien faire et risquer un déversement non planifié aurait des conséquences catastrophiques pour la santé du fleuve », a affirmé M. Coderre.

La Ville a présenté les consignes que devront suivre les Montréalais durant les sept jours que doivent durer les travaux qui obligent la Ville à déverser huit milliards de litres d’eau contaminée dans le fleuve.

Les Montréalais devront réduire leur consommation d’eau et éviter de jeter certains objets dans les toilettes, comme de la graisse alimentaire, des condoms et des serviettes hygiéniques.

La Ville, qui utilisera 24 points de rejets, entre LaSalle et Pointe-aux-Trembles, assure qu’il n’y aura pas d’odeurs qui se dégageront à proximité de ces lieux.

Liste des sites où un rejet au fleuve est prévu.

GRACIEUSETÉ, VILLE DE MONTRÉAL

Au total, 46 000 avis seront envoyés aux résidents qui habitent à proximité des sites de rejets, notamment près de L’Île-des-Sœurs et Pointe-aux-Trembles.

Lundi, le maire de Montréal, Denis Coderre, s’était engagé à respecter les nouvelles conditions imposées par Ottawa pour aller de l’avant avec l’opération.

«Le déversement des eaux usées est un mal nécessaire, car le bénéfice pour l'environnement sera plus grand que les pertes anticipées», a précisé M. Coderre.

La nouvelle ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, avait exigé que la Ville assure une surveillance visuelle du panache qui se formera lors du déversement ainsi que de la qualité de l’eau.

La Ville devra prendre toutes les mesures nécessaires pour nettoyer les zones où les matières se seront accumulées.

La ministre McKenna a aussi demandé à la Ville de préparer et de mettre en œuvre un plan de gestion concernant les rejets imprévus des grandes installations industrielles, institutionnelles ou commerciales dans les égouts de la Ville de Montréal pendant la période des travaux.

Ce déversement s’inscrit dans le cadre des travaux de l’autoroute Bonaventure.

La Ville doit remplacer la chute à neige Wellington, ce qui l’oblige à fermer l’intercepteur, une conduite qui transporte les eaux usées jusqu’à l’usine d’épuration.

Manifestation

Peu de temps après cette annonce, un premier appel a manifester contre le déversement a été lancé sur Facebook. Le rassemblement est prévu vers 23h, en bordure du bassin Alexandra dans le Vieux-Port de Montréal.

Dans la même catégorie