/news/politics

La fin d'une crise politique

TVA Nouvelles

Après avoir été approuvé, arrêté, suspendu, encensé et contesté, le déversement de huit milliards de litres d’eau contaminée dans le fleuve aura lieu mercredi. C'est une véritable crise politique qui va connaître son dénouement.

Le dossier qui était sur le bureau du fédéral depuis un an avait soulevé l'indignation de la population lorsqu'il a été médiatisé dans les dernières semaines.

Quelques jours avant le scrutin du 19 octobre dernier, le fédéral avait suspendu l'opération. Le maire de Montréal, Denis Coderre, avait vivement réagi notamment en déclarant que les conservateurs tentaient de se faire des intérêts politiques sur le dos des Montréalais.

La crise s'était également transportée au provincial, alors que l'opposition a accusé le ministre de l'Environnement de s'être traîné les pieds dans ce dossier.

Aujourd'hui, le ministre David Heurtel s'est défendu en expliquant que le ministère de l'Envrionnement avait fait son travail de façon rigoureuse et que le fédéral ne venait que confirmer cela.

Toutefois, ce n'était pas la réponse qu'attendait le député péquiste Mathieu Traversy. «Qui va ramasser les couches, les seringues, les condoms, les déchets qui vont venir souiller les berges du littoral du fleuve Saint-Laurent?»

 

 

 

 


 

Dans la même catégorie