/news/law

Lino Zambito évite la prison

Agence QMI

L’ex-entrepreneur Lino Zambito, coupable de complot pour fraude, abus de confiance, corruption et intimidation relativement à l'octroi de contrats publics de la Ville de Boisbriand, évite la prison puisqu’il a été condamné mardi à une peine de 2 ans moins un jour devant être purgé dans la communauté.

Le juge s’est donc rangé aux arguments de la Couronne et la défense qui s'étaient mis d'accord pour suggérer cette peine en raison de la collaboration de Lino Zambito avec la commission Charbonneau.

Lino Zambito avait été arrêté par l'escouade Marteau de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ‎en 2011. La compagnie Infrabec, dont il était le vice-président, s'était taillé la part du lion dans les contrats publics de la Ville de Boisbriand sur fond de collusion, de corruption, de favoritisme et de financement politique illégal.

Infrabec - qui a depuis fait faillite - avait notamment décroché un contrat de 28 millions $ pour la réfection de l'usine d'épuration des eaux de cette ville des Basses-Laurentides, en 2007.

Lino Zambito a‎vait aussi comploté pour tenter de truquer les élections municipales de 2009 en maintenant le statu quo et ainsi laisser le champ libre à la réélection de l'ex-mairesse Sylvie Berniquez St-Jean et son équipe.

Dans la même catégorie