/regional/montreal/monteregie

Longueuil se prépare pour le déversement d’eaux usées de Montréal

Agence QMI

Des conditions ont été imposées à la Ville de Montréal afin de lui permettre de déverser huit milliards de litres d’eaux non traitées dans le fleuve Saint-Laurent. L’agglomération de Longueuil, à son tour, met en œuvre un plan de surveillance pour éviter des répercussions sur la qualité de l’eau de ses citoyens.

Les villes de Longueuil, Brossard, Boucherville, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert sont visées puisqu’elles tirent leur alimentation en eau potable de la même desserte.

Des analyses additionnelles seront menées, plusieurs fois par jour, afin de vérifier la qualité de l’eau traitée par les usines et s’assurer que l’eau distribuée est bien conforme aux exigences.

Une partie du travail de la patrouille environnementale et nautique a été effectuée dans le but d’établir un point de départ et ainsi pouvoir juger de l’évolution ou d’une éventuelle détérioration de l’environnement.

Longueuil se dit passablement convaincue que le déversement n’entraînera pas de conséquences majeures, mais si la situation devait évoluer, un plan de mesure d’urgence a été prévu et des ressources seraient alors déployées.

Des avis publics seront aussi affichés si certaines activités devaient être interrompues, notamment les clubs sportifs et les usagers des marinas dont les embarcations mouillent dans le fleuve Saint-Laurent.

Dans la même catégorie