/regional/sherbrooke/centreduquebec

Bécancour aux aguets

Louis Cloutier | Agence QMI

Bécancour se préoccupe des effets possibles du déversement massif d’eaux usées effectué par la Ville de Montréal. En effet, la ville puise son eau potable immédiatement en aval du pont Laviolette.

Aucun prélèvement additionnel d’échantillon ne sera toutefois nécessaire, à l’exception de ceux destinés aux experts chargés d’analyser de façon globale l’impact des rejets montréalais non traités sur le Saint-Laurent.

À l’usine de filtration de Bécancour, on estime que la capacité de dilution du fleuve atténuera la contamination.

«L'hydraulique du fleuve va nous favoriser», selon l’un des techniciens, Hugo Charest. «Ce qui part de Montréal va passer plus au nord», a-t-il précisé.

Le maire de Bécancour croit toutefois que cet événement ne devrait pas rester sans lendemain. Jean Guy Dubois a adressé mercredi une lettre à la nouvelle ministre fédérale de l’Environnement Catherine McKenna. Dans celle-ci, il lui demande de désigner un répondant unique pour toutes les questions touchant le fleuve afin de savoir en tout temps à qui directement s’adresser en cas de besoin.

«Je veux être sûr que Mme McKenna soit au courant de cette demande, qu'on veut avoir quelqu’un en autorité, un responsable que nous pourrions appeler en tout temps pour suivre le dossier. Pour le fleuve, l’avenir commence aujourd'hui», a-t-il déclaré.

Dans la même catégorie