/regional/montreal/montreal

Le maire descendra dans l’intercepteur

Améli Pineda | Agence QMI

Le maire Denis Coderre descendra jeudi dans l’intercepteur pour encourager les travailleurs et prendre des photos des travaux qui obligent la Ville de Montréal à déverser le tiers de ses eaux usées directement dans le fleuve Saint-Laurent.

Selon M. Coderre, cette descente dans la conduite lui permettra de mieux comprendre la situation. «Je vais aller encourager les travailleurs et voir moi-même ce qui passe, a-t-il souligné. Il y aura des photos et vidéos et les images seront disponibles pour que la population puisse aussi avoir un aperçu.»

L’incursion du maire ne retardera aucunement le déroulement des travaux, assure la Ville puisqu’il ne fera «qu’un aller-retour».

«Rien ne s’arrête, les employés seront en train de travailler, a précisé Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville. On profite du passage du maire pour avoir des images et montrer aux Montréalais à quoi ressemblent ces travaux.»

Du côté de l’opposition officielle, on déplore que le maire soit davantage préoccupé par une campagne de publicité pour justifier l’opération de déversement de huit milliards de litres d’eau contaminée.

«C’est de la politique à son plus cynique, a indiqué Luc Ferrandez, chef de Projet Montréal. On a un maire qui a décidé de gérer la crise de façon autoritaire jusqu’au bout.»

Échéancier respecté

Depuis le début du déversement, à 00h01 mercredi, les travaux se déroulent comme prévu a assuré Richard Fontaine, directeur de la station d’épuration des eaux usées.

«Il y a eu des difficultés dans un secteur où les travailleurs marchent, a expliqué M. Fontaine. Il y avait un pied d’eau où on trouvait une matière vaseuse et visqueuse. On a descendu de l’équipement pour retirer ça et maintenant on s’attaque au retrait des cintres.»

Alors que la Ville avait assuré qu’aucune odeur ne se dégagerait près de 24 points de rejet, M. Fontaine a maintenu que les émanations étaient très légères et ne dureraient pas longtemps.

Les travaux dans l’intercepteur sud-est, une conduite de 30 km qui transporte les eaux usées vers la station d’épuration, pourraient durer jusqu’à minuit, le mardi 17 novembre.

Ils sont nécessaires pour effectuer les travaux de remplacement de la chute à neige Wellington, qui sera éliminée en raison de la nouvelle configuration de l’autoroute Bonaventure.

La Ville effectuera aussi l’enlèvement de cintres dans la conduite ainsi que des réparations. Les travaux seront effectués en continu, 24 heures par jour.

Dans la même catégorie