/news/law

Turcotte a bien collaboré avec l’experte de la Couronne

Michaël Nguyen | Agence QMI

Guy Turcotte a bien collaboré avec la psychiatre experte embauchée par la Couronne, a souligné la défense mercredi au procès de l’ex-cardiologue pour le meurtre de ses enfants.

«Il a bien collaboré en entrevue», a expliqué la Dre France Proulx lors de son contre-interrogatoire par Me Pierre Poupart, l’avocat de la défense.

Depuis mercredi matin, cette experte en psychiatrie légale est questionnée par la défense en lien avec son rapport déposé en preuve à ce deuxième procès. Tout comme les experts embauchés par la défense, elle a diagnostiqué un trouble de l’adaptation avec humeur anxieuse et dépressive.

Mais à la différence de ses collègues, elle affirme que Turcotte était, malgré la maladie, très conscient de ses gestes lorsqu’il a poignardé 46 fois Anne-Sophie et Olivier, en février 2009, peu après sa séparation avec son ex-femme.

Me Pierre Poupart a longuement questionné la Dre Proulx sur les documents qu’elle a consultés afin de préparer son rapport. Pour chaque document, l’avocat a voulu savoir si c’est la Couronne qui le lui a transmis, ou si le témoin l’a obtenu différemment.

«Je me suis concentrée surtout sur les documents médicaux», a expliqué le témoin qui, contrairement à l’un des psychiatres de la défense, a gardé ses notes plutôt que de les détruire.

Peu avant la pause, l’avocat a commencé à aborder les éléments biographiques de la vie de Turcotte résumés dans le rapport de la Dre Proulx. Ces informations sont tirées de sa rencontre avec l’accusé en août dernier, a précisé le témoin.

«Les informations demeurent les mêmes (par rapport à ce que Turcotte avait dit aux autres psychiatres)», a souligné le témoin.

Son témoignage devait se poursuivre au palais de justice de Saint-Jérôme.

Turcotte, qui a admis avoir tué ses enfants, plaidera la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.