/news/world

Les Français en deuil

TVA Nouvelles

Même si la Ville Lumière fait tout pour relever la tête, les rues restent désertes. Messe en l'hommage des victimes, scènes de larmes, impuissance, la France est en deuil.

«Je n'ai pas mots pour tout ça. Il faut continuer à vivre, il ne faut pas laisser faire», explique une passante rencontrée par notre envoyé spécial Félix Séguin.

Des employés du restaurant La Belle Équipe, lieu d'un des attentats, se sont rassemblés dans un café non loin d'une église. 

«On était une soixantaine. Une soixantaine et sur le 60, il y en a eu 37 de qui on a des nouvelles, mais le reste non. Soit ils sont dans le coma ou ils sont décédés», de dire un serveur.

Première journée de deuil national. Devant La Belle Equipe, une femme s'effondre presque dans nos bras. Son amie y a péri. Elle aurait reçu huit balles.

Les doux dimanches de Paris ne sont plus. Drapeaux en berne, terrasses presque vides. Les attractions touristiques sont fermées.

Dans la même catégorie