/news/politics

Des maires demandent à Québec de prendre son temps

TVA Nouvelles

Les tragiques événements de vendredi à Paris trouvent beaucoup d'écho au Québec, alors que la population se mobilise pour manifester son appui.

Des maires demandent aux deux paliers de gouvernement de prendre une pause dans l'accueil des réfugiés.

Plusieurs estiment qu'ils ne seront pas prêts à recevoir ce flot de migrants d'ici la fin décembre.

Les maires de Québec et Montréal demandent au gouvernement de ne rien précipiter.

«Il ne faut pas non plus donner l'impression que, si on demande une pause, ça soit perçu comme: 'Les terroristes ont gagné et on ne fera plus rien'», affirme Denis Coderre.

Québec a identifié 13 villes pour accueillir les migrants. La capitale et la métropole vont en recevoir le plus.

«On ne gagnera pas un prix parce qu'on a 25,000 personnes pour le 1er janvier», insiste le maire Coderre.

Même son de cloche du côté de la Ville de Québec: «Ce n'est pas possible, lâche le maire Régis Labeaume. Rallongez la période! Prenons une pause. Expliquez-nous comment vous allez faire. Les gens ont besoin de savoir.»

Les maires de Drummondville, Granby et Sherbrooke sont aussi préoccupés.

-D'après un reportage d'Alain Laforest

Dans la même catégorie