/news/politics

Le partenariat transpacifique au menu

TVA Nouvelles

Alors qu’au sommet de l’APEC le président Obama a fortement invité les 12 pays à ratifier l'accord de libre-échange transpacifique, le gouvernement Trudeau veut prendre le temps de consulter avant de l'entériner.

Et c'est non seulement l'accord qui fait l'objet d'une révision, la compensation financière que les conservateurs avaient approuvée pour les agriculteurs est elle aussi réexaminée.

Selon la ministre du Commerce international, Chrystia Freeland, il serait inapproprié de promettre un programme de compensation à ce moment-ci.

Le gouvernement Harper avait déjà autorisé 4 milliards 300 millions de dollars pour indemniser les producteurs laitiers et de volaille qui pourraient être affectés par l'accord de libre-échange.

Se faire connaître

Après le G20, cette rencontre de l'APEC est, pour Justin Trudeau, une autre occasion de se faire connaître auprès de ses collègues étrangers. Le sommet se déroule dans un pays ou une certaine «Trudeaumanie» semble déferler.

D'ailleurs, la Une d'un grand quotidien de Manille montrait mercredi Justin Trudeau et le président mexicain, que le journal surnomme les «pétards de l'APEC».

Le premier voyage du nouveau premier ministre Trudeau doit se terminer jeudi par un moment très important: un tête-à-tête d'environ 15 minutes avec le président Obama.

Dans la même catégorie