/news/politics

Les CF-18 canadiens frappent à Mossoul

Deux CF-18 des Forces armées canadiennes ont frappé une installation de production d’armes du groupe armé État islamique dans les environs de Mossoul, en Irak, au moyen de munitions à guidage de précision, a annoncé jeudi la Défense nationale sur son site.

Il s’agit de la troisième frappe en autant de jours par les avions de combat canadiens en Irak, après celles du 17 novembre contre des positions de combat de l’État islamique dans les environs de Ramadi et du 18 novembre, également contre des positions de combat, à Kirkuk et au nord de Mossoul.

L’opération Impact constitue la contribution des Forces armées canadiennes à la coalition visant à arrêter et affaiblir le groupe armé État islamique.

La première frappe canadienne contre des positions de ce groupe a été menée le 2 novembre 2014.

Le premier ministre Justin Trudeau a promis en campagne électorale et répété depuis qu’il est en fonction, qu’il avait l’intention de rapatrier au Canada les six avions de chasse canadiens qui contribuent aux frappes en Irak et en Syrie.

Les attentats survenus à Paris vendredi dernier n’ont pas modifié sa position et il a indiqué que le Canada participerait autrement à la coalition, en mettant davantage l'accent sur la formation des troupes kurdes dans le nord de l'Irak et en augmentant l'aide humanitaire pour les réfugiés.

M. Trudeau n’a pas précisé quand les avions de combat canadiens seront rappelés au pays et pour le moment, la mission se poursuit.

Dans la même catégorie