/news/society

La sécurité est la principale préoccupation à Trois-Rivières

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

La question de la sécurité dans l'accueil des réfugiés syriens a été au centre de l'entretien qu'ont eu vendredi après-midi le maire Yves Lévesque et le ministre fédéral de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum.

Le maire a fait valoir que cet enjeu était la principale préoccupation des Trifluviens. Le gouvernement s'attend à ce que Trois-Rivières joue son rôle dans l'accueil des syriens, comme en fait foi un document de travail obtenu par le réseau CTV.

Le ministre voulait prendre la température de l’eau avant l’envoi des premiers réfugiés. Ce n’est pas tant la logistique qui préoccupe les Trifluviens, lui a expliqué le maire, que le filtrage des candidats et la sécurité.

Un fonctionnaire a communiqué avec les responsables du Mont-Bénilde à Bécancour pour s’enquérir de la possibilité d’y accueillir plus d’une centaine de réfugiés. On lui a répondu qu’au-delà de ce nombre, c’est le confort qui risquait d’en souffrir.

Ce coup de fil révèle tout de même un intérêt face à la proposition de l’ancien pensionnat, qui est appuyé par le maire Lévesque.

Dans la même catégorie