/news/world

Malgré les menaces, New York prête pour la parade

Jennie Matthew

Des millions de New-Yorkais et touristes sont attendus jeudi à New York pour la célèbre parade de Thanksgiving, et en dépit des mesures de sécurité renforcées après les attentats de Paris, la ville a bien l'intention d'en profiter.

Depuis 1924, cette parade marque le début de la saison des fêtes aux États-Unis. Plus de 3,5 millions de personnes sont attendues sur le parcours, pour applaudir les plus de 8000 participants venus de tout le pays, fanfares, danseurs, clowns, chars décorés, et les fameux ballons géants.

Depuis les attentats de Paris, la sécurité a été renforcée par précaution à New York. D'autant qu'après ces attentats, une vidéo des jihadistes du groupe Etat islamique a également menacé la plus grande ville américaine.

Mais le maire et le chef de la police ont incité les New-Yorkais à continuer à vivre normalement, soulignant qu'il n'y avait «pas de menace crédible» contre la ville.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Et l'enthousiasme avant la parade, qui avait été maintenue y compris après les attentats du 11-Septembre, est intact.

«Nous sommes hyper impatients de pouvoir défiler à New York, et avons confiance dans la sécurité en place», explique à l'AFP Fred Allen, responsable des fanfares et orchestres à l'école de musique de l'University Stephen F. Austin au Texas. C'est la première fois que la fanfare Lumberjack a été sélectionnée, il y a 18 mois, après avoir envoyé une vidéo, et ses musiciens sont aux anges.

Ils seront 304, hommes et femmes, à participer à la parade, arrivant à bord de deux avions spécialement affrétés. «Cela vaut la peine, pour participer à la parade de Macy's, elle est tellement iconique, et dans la meilleure ville des États-Unis», explique M. Allen.

Le chef de la police de New York, Bill Bratton, très présent sur les télévisions américaines depuis les attentats de Paris, a précisé que sa famille viendrait à la parade, où les chars décorés seront consacrés cette année au chocolat, à Sesame Street, à New York, aux anciens présidents américains ... et bien sûr au père Noël.

Le grand magasin Macy's a précisé travailler «étroitement avec les autorités locales, de l'État et fédérales» pour assurer la sécurité de l'événement. «La sécurité de nos participants et des spectateurs est notre priorité absolue», a ajouté un porte-parole, précisant que certains éléments du dispositif seraient très visibles et d'autres non.

Parmi les participants venus de tout le pays, la fanfare du lycée Lewis Cass de Walton dans l'Indiana, les «Marching Kings».

«Je suis sûr que les gens ont cela (la sécurité) à l'esprit, avec la tragédie de Paris», explique un des responsables du lycée, John Sayers, à l'AFP.

«Mais je ne connais pas de parents qui ne voulaient pas que les enfants y aillent, ou qui ne voulaient pas y aller eux-mêmes», explique John Sayers.

Les 140 membres de la fanfare sont déjà partis pour New York, ainsi qu'une soixantaine de parents et environ 200 personnes en plus. Plusieurs autres activités sont prévues pour le groupe à New York.

Si les autorités assurent qu'elles ne se laissent pas intimider par la menace d'attentats, elles ne laissent rien au hasard, et font tout pour rassurer la population.

Tôt dimanche, les forces de l'ordre ont mené une série d'entraînements pour réagir à un éventuel tireur dans le métro new-yorkais, auxquels participaient la police, le FBI et le département de la Sécurité intérieure.

«La ville est préparée», a insisté le maire Bill de Blasio.

Dans la même catégorie