/news/politics

Coderre doit faire «maison propre», dit Ferrandez

Anne-Marie Provost | Agence QMI

Projet Montréal demande au maire de Montréal Denis Coderre de faire «maison propre» et de renvoyer de son parti les élus municipaux nommés dans le rapport de la commission Charbonneau.

«Il y a dans son équipe, dans les gens qui votent avec lui constamment sur l’ensemble des décisions qu’il prend, trois maires qui ont été élus avec des élections clés en main», affirme Luc Ferrandez, chef de l’opposition officielle.

«Il s’agit de messieurs Bissonnet, Deguire, DeSousa et Dauphin», dénonce-t-il. Le chef de l’opposition officielle précise que si Claude Dauphin, maire de Lachine, n’est pas membre de l’Équipe Coderre, il «vote toujours avec lui».

«Il y a des suspicions, il y a un risque et M. Coderre ne devrait pas accepter ces personnes-là dans son équipe, ils devraient siéger comme indépendants», affirme Luc Ferrandez.

Questionné à savoir si les quatre élus devraient démissionner, M. Ferrandez a répondu que c’est à «eux de prendre la décision et de se poser la question si face à leur électorat, ils ont toute la légitimité pour continuer à prendre des décisions dans le sens qu’ils le font».

Projet Montréal met également de l’avant que leur motion déposée en avril dernier et qui proposait de remettre les documents pertinents au moins trois jours avant les conseils municipaux a été reprise dans les recommandations du rapport.

Dans la même catégorie