/news/law

«Guy Turcotte a tué ses enfants à jeun»

Michael Nuguyen | Agence QMI

Guy Turcotte a tué ses enfants à jeun et ce n’est qu’après son crime qu’il a consommé du lave-glace, a plaidé la Couronne mercredi au procès pour meurtre de l’ex-cardiologue.

«La défense est fondée sur le fait que (Turcotte) prétend avoir consommé du méthanol avant de poser ses gestes, a lancé Me René Verret au jury en début de sa plaidoirie finale. C’est important de considérer que c’est leur prémisse de base, tout part de là, pour les experts aussi. Or, la seule preuve vient de l’accusé. Le croyez-vous?»

D’entrée de jeu, le procureur de la poursuite a annoncé qu’il serait moins long que son vis-à-vis de la défense, Me Pierre Poupart, qui a plaidé pendant quatre jours et demi. Me Verret a ensuite immédiatement plongé dans la preuve, qui indique selon lui que l’accusé de 43 ans doit être reconnu coupable des meurtres prémédités d’Anne-Sophie et d’Olivier en février 2009.

«Quand un homme donne 46 coups de couteau à ses enfants de 3 et 5 ans dans leur sommeil, il est possible de conclure qu’il avait l’intention de causer la mort», a entre autres plaidé l’avocat.

Quant à la consommation de lave-glace, Me Verret a rappelé que selon un expert de la poursuite, tout indique que Turcotte aurait bu du lave-glace juste avant son arrestation le lendemain du drame.

Les traces de vomi, provenant sans doute de l’accusé, ont aussi été découvertes dans la chambre des maîtres et dans la salle de bain, mais pas dans la chambre des enfants, a rappelé le procureur.

Un seul responsable

Avant la pause du matin, Me Verret est aussi revenu sur les plaidoiries de Me Pierre Poupart de la défense, qui s’était attaqué à la crédibilité des témoins civils, tout en mentionnant que si un témoin avait décelé la détresse de l’accusé, il n’y aurait peut-être pas eu de drame.

«Je ne comprends pas pourquoi on s’acharne sur ces gens, a répliqué Me Verret. Il y a un seul responsable, et il est derrière moi», a-t-il ajouté, en référence à Guy Turcotte, assis sur le banc des accusés.

Dans la même catégorie