/finance/homepage

Les promoteurs de condos liquident leurs invendus

Carl Renaud | Argent

Malgré la présence de nombreuses grues dans la métropole, les promoteurs immobiliers ont ralenti la cadence en 2015. Plusieurs ont préféré liquider leurs stocks invendus plutôt que de lancer de nouveaux projets.

Selon les données de la SCHL, les mises en chantier de copropriétés ont chuté de 23% dans la grande région de Montréal, de janvier à octobre, par rapport à la même période en 2014, pour s’établir à 6 567 unités. Pour l’ensemble de 2015, on prévoit 8 000 mises en chantier.

«Il y a environ 2 500 condos neufs invendus dans le grand Montréal, en plus des unités sur le marché de la revente, ça a envoyé un signal aux promoteurs de tenter de vendre leurs unités construites avant de commencer de nouvelles phases», a expliqué Francis Cortellino, chef analyste à la SCHL.

Pour les futures mises en chantier, l’organisation table sur un niveau soutenable, d’environ 7 000 copropriétés annuellement, au cours des deux prochaines années, un recul de 40% à 45% par rapport au sommet de 2011-2012.

M. Cortellino a souligné que les délais de vente sont longs actuellement dans le marché de la copropriété, dans toutes les gammes de prix. Dans ce contexte, la SCHL prévoit un marché plus favorable aux acheteurs qu’aux vendeurs, au niveau de la revente de condos, en 2016 et 2017.

«L’offre est élevée car il y a eu beaucoup de construction, au cours des dernières années, et que le taux de roulement est plus important dans le condo. Les copropriétés changent de mains plus souvent car elles sont le premier achat des jeunes, avant la maison, et parfois le dernier des plus âgés, avant d’opter pour la location», a ajouté le spécialiste.

La SCHL prévoit que la hausse annuelle du prix des condos devrait atteindre 2% cette année, en 2016 et en 2017 pour se chiffrer 353 000$ dans le grand Montréal

La part du lion au marché locatif  

Depuis le début de l’année, ce sont les mises en chantier de logements locatifs qui ont connu la croissance la plus vigoureuse dans la région montréalaise. Selon la SCHL, 5 560 immeubles locatifs ont été érigés de janvier à octobre. Il s’agit d’une progression de 109% par rapport à la même période l’an dernier.

La construction de maisons unifamiliales est en déclin dans la région. Seulement 3 005 unifamiliales ont été érigées pendant les 10 premiers mois de l’année, en baisse de 15% sur un an. L’érection de ces propriétés est désormais restreinte dans le grand Montréal, où on favorise la densification. 

Dans la même catégorie