/news/law

6e journée de délibérations: toujours pas de verdict

Michaël Nguyen | Agence QMI

Au sixième jour de leurs délibérations au procès de Guy Turcotte pour le meurtre de ses enfants, les jurés n’ont pas rendu de verdict.

Incorrect or missing Brightcove Settings

En fin d’après-midi samedi, le jury, qui est séquestré depuis lundi, est retourné à l’hôtel après avoir délibéré pendant la journée.

Question au juge

Plus tôt dans la journée, les jurés ont demandé des précisions au juge quant à la non-responsabilité criminelle.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Les traits tirés, l’air sérieux, l’air grave, les sept hommes et quatre femmes qui forment le jury sont entrés dans la salle d’audience, pour la troisième fois depuis le début de leurs délibérations.

«En fonction du diagramme (un guide donné par le juge aux jurés lundi), devons-nous dire oui aux deux affirmations» afin de déclarer Turcotte non criminellement responsable, ont-ils écrit au juge.

C’est que dans son diagramme, il est indiqué qu’il y a deux conditions pour que l’ex-cardiologue de 43 ans soit déclaré non criminellement responsable des meurtres de ses enfants.

La première est si le trouble de l’adaptation diagnostiqué sur l’accusé le rendait «incapable de juger de la nature et de la qualité de ses actes». La deuxième est s’il était «incapable de savoir que l’acte était mauvais».

Après avoir consulté les avocats, le juge André Vincent leur a répondu qu’une seule des deux conditions était suffisante pour en arriver à ce verdict.

Notons que dans le diagramme du juge, cet aspect se situe parmi les premières questions que les jurés doivent se poser. Si les jurés excluent la non-responsabilité criminelle, ils devront ensuite s’attarder aux autres verdicts.

S’ils estiment que l’accusé de 43 ans n’avait pas l’intention de tuer de 46 coups de couteau ses enfants Anne-Sophie et Olivier, âgés de 3 et 5 ans, il devra alors être reconnu coupable d’homicide involontaire.

Sinon, le verdict devra en être un de meurtres prémédités ou non prémédités.

Les jurés devront poursuivre leurs délibérations, et ils resteront séquestrés, complètement coupés du monde, jusqu’à ce qu’ils s’entendent sur le sort à réserver à l’ex-cardiologue.

Dans la même catégorie