/news/law

«On a fait un pas en avant» - Marie-Paule McInnis

Quelques heures après la condamnation de Guy Turcotte pour les meurtres non prémédités de ses deux enfants, une mère qui a vécu un drame similaire à celui d’Isabelle Gaston s’est confiée à TVA Nouvelles.

«Ça fait six ans qu’on a le souffle coupé, que tout le Québec regarde ça et qu’on était abasourdi du premier verdict», a affirmé Marie-Paule McInnis en entrevue. En 1996, cette femme de Port-Daniel, en Gaspésie, a perdu ses deux enfants, tués par son ex-conjoint dans l’incendie de leur résidence.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Soulagée, Marie-Paule McInnis croit que le verdict est un «bien pour nous tous qui avons perdu des enfants dans les mêmes conditions».

«On a gagné et on a fait un pas en avant», a estimé la mère de Jérôme et Justin, décédés il y a près de 20 ans.

«Je pense que c’est vraiment un soulagement pour tout le monde», a ajouté Marie-Paule McInnis, qui a tenu à souligner la force et le courage d’Isabelle Gaston.

«Je lui lève mon chapeau parce que je suis une mère aussi qui a perdu ses enfants», a-t-elle confié à TVA Nouvelles.

«Il faut que la société envoie comme message que c’est inacceptable de tuer ses enfants», a conclu la femme qui demeure maintenant à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Marie-Paule McInnis a suivi les procédures du procès de Guy Turcotte du début à la fin.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.