/news/law

«On a fait un pas en avant» - Marie-Paule McInnis

Quelques heures après la condamnation de Guy Turcotte pour les meurtres non prémédités de ses deux enfants, une mère qui a vécu un drame similaire à celui d’Isabelle Gaston s’est confiée à TVA Nouvelles.

«Ça fait six ans qu’on a le souffle coupé, que tout le Québec regarde ça et qu’on était abasourdi du premier verdict», a affirmé Marie-Paule McInnis en entrevue. En 1996, cette femme de Port-Daniel, en Gaspésie, a perdu ses deux enfants, tués par son ex-conjoint dans l’incendie de leur résidence.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Soulagée, Marie-Paule McInnis croit que le verdict est un «bien pour nous tous qui avons perdu des enfants dans les mêmes conditions».

«On a gagné et on a fait un pas en avant», a estimé la mère de Jérôme et Justin, décédés il y a près de 20 ans.

«Je pense que c’est vraiment un soulagement pour tout le monde», a ajouté Marie-Paule McInnis, qui a tenu à souligner la force et le courage d’Isabelle Gaston.

«Je lui lève mon chapeau parce que je suis une mère aussi qui a perdu ses enfants», a-t-elle confié à TVA Nouvelles.

«Il faut que la société envoie comme message que c’est inacceptable de tuer ses enfants», a conclu la femme qui demeure maintenant à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Marie-Paule McInnis a suivi les procédures du procès de Guy Turcotte du début à la fin.

Dans la même catégorie