/regional/estduquebec/basstlaurent

Hébergement en forêt sur quatre saisons au Kamouraska

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Un groupe d’entrepreneurs de Saint-Bruno-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, fait le pari qu’offrir de l’hébergement en pleine nature, sur quatre saisons, attirera les touristes au Kamouraska. L’Ébranché s’apprête à vivre sa première saison hivernale d’opération.

«C’est de l’hébergement insolite qui n’existe pas partout à travers la province. On a des tentes qui sont vraiment de notre conception, uniques au Québec», a expliqué une des quatre copropriétaires de L'Ébranché, Sylvie Caron.

L’Ébranché mise beaucoup sur l’hébergement en hauteur. Cette yourte est juchée à plus de quatre mètres du sol. «On l’a fait sur une plateforme, mais on veut essayer, dans le futur, de les inclure entre des arbres», vise une autre copropriétaire, Katerine Lavoie.

Avec l’appui du Centre local de développement (CLD) et de la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC), les entrepreneurs ont investi jusqu’à maintenant près de 100 000 $. «On a débuté le projet en voyant ça vraiment comme un rêve qu’on voulait développer, se souvient Sylvie Caron. Avec le temps, en faisant les plans d’affaires, le démarrage d’entreprise avec nos partenaires, on s’est rendu compte qu’il y avait vraiment un potentiel de rentabilité.»

Pour l'agent de développement du parc régional du Haut-Pays Alexandre Bibeau, c'est une grande source d'enthousiasme: «Une entreprise de gens d’ici, qui va être quatre saisons donc, enfin au Kamouraska on va avoir un produit d’hiver à proposer, c’est que du positif.»
Présentement il y a un chalet et trois tentes. À long terme, les entrepreneurs espèrent offrir 40 sites d’hébergement. «Dans chaque unité, il y a le poêle à bois, la vaisselle, les lits et une table», a indiqué Mme Lavoie.

L’entreprise développera également une programmation pour attirer la clientèle dans le haut pays. «Pour l’instant on retrouve des sentiers de raquette, sentiers pédestres, on va débuter des journées thématiques aussi. Et puis pour l’hiver prochain, on espère, notre fameux sentier de patin en forêt», a mentionné Mme Caron.

Les tentes seront prêtes à recevoir des visiteurs à partir du 21 décembre.