/news/currentevents

Les têtes de Rizzuto et Sollecito mises à prix

 Félix Séguin | Bureau d'enquête 

Deux principaux dirigeants de la Table de la mafia étaient ciblés par des complots de meurtre avant leur arrestation en novembre, selon plusieurs sources consultées par le Bureau d’enquête.

Au moins trois nos sources concordantes affirment que ces hommes sont Stefano Sollecito, parrain par intérim et Leonardo Rizzuto qui occupaient une place de choix autour de la Table.

Vie sauve

Ces mêmes sources sont d’avis que l’arrestation des deux hommes par la Sûreté du Québec dans les opérations policières Magot et Mastiff du 19 novembre dernier ont sûrement permis, ironiquement, de leur sauver la vie.

Il est de notoriété publique dans les milieux criminels et policiers que la gestion des opérations quotidiennes de la mafia par Stefano Sollecito commençait à déplaire grandement à plusieurs factions du crime organisé montréalais.

Des sources n’hésitent pas à relater un événement qui, selon elles, dépeint bien Stefano Sollecito surnommé «La sauce».

Selon elles, celui-ci aurait repris une montre hors de prix qu’il avait lui-même offerte en cadeau à l’un de ses soldats, Claudio Marco Campelonne. Le problème, c’est qu’il aurait repris le cadeau après l’assassinat du jeune homme de 24 ans dans le quartier Rivière-des-Prairies à la mi-septembre.

Table de la grappa

Il semble que les mafieux qui occupaient un siège autour de la Table de la mafia n’aient pas fait preuve du même sérieux que leurs aïeux, ce qui déplaisait aux vieux routiers.

On avait surnommé le regroupement de criminels «La Table de la grappa» en raison de la propension que ceux-ci avaient à prendre un coup dans les endroits branchés de la métropole. La grappa est une eau de vie à base de raisins, produite en Italie.

 

Dans la même catégorie