/news/politics

Gilles Surprenant radié pour cinq ans?

Christopher Nardi - Agence QMI Yves Poirier - TVA Nouvelles

Gilles Surprenant, cet ingénieur à la retraite de la Ville de Montréal qui a admis avoir reçu plus de 700 000$ en pots-de-vin de la part d'entrepreneurs, pourrait recevoir une radiation «exemplaire» de cinq ans de la part de son ordre professionnel.

Durant une courte audience devant le conseil de discipline de l'Ordre des ingénieurs, l'avocate du syndic Nathalie Vaillant a indiqué que les agissements de M. Surprenant étaient graves, mais qu'il avait collaboré «pleinement» à l'enquête et qu'il regrettait ses gestes.

«La recommandation commune que nous avons faite aux commissaires avec la défense tient compte de sa collaboration, mais agit aussi comme avertissement à d'autres qui voudraient agir de la même façon. Dans ce sens, ça remplit les critères d'exemplarité», a indiqué au Journal de Montréal Me Vaillant.

Le verdict des commissaires ne sera toutefois pas connu avant plusieurs semaines.

Rappelons que celui qui avait reçu le surnom de «monsieur TPS», pour taxe pour Surprenant, avait plaidé coupable en février dernier devant l'Ordre des ingénieurs d'avoir perçu des centaines de milliers de dollars illégalement de la part d'entrepreneurs en construction.

Entrevue rarissime

Par ailleurs, à sa sortie de la salle d'audience, Gilles Surprenant a accordé une entrevue rarissime à TVA Nouvelles en exprimant des regrets pour les gestes posés dans le passé. 

«C'est sûr que j'ai des remords, c'est évident que j'ai des regrets», a déclaré M.Surprenant. Il jure d'ailleurs ne pas avoir placé d'argent des pots-de-vin à l'abri du fisc.

«Pas du tout, j'ai remis ce qui restait à la Commission Charbonneau. Il n'y a absolument rien nul part, il n'y a pas d'argent caché. Je n'ai pas de paradis doré qui m'attend. Au contraire, j'aimerais me trouver un emploi si c'est possible.»

Dans la même catégorie