/news/world

Deux personnes tuées par un policier à Chicago

TVA Nouvelles et Agence QMI

Un policier de Chicago a tué un étudiant de 19 ans et une mère de famille de 55 ans lors d’une intervention pour une querelle domestique.

Quintonio Legrier, un étudiant de l’université Northern Illinois, ainsi que Bettie Jones, une femme de 55 ans mère de cinq enfants, qui était la voisine du jeune homme, sont décédés après qu’un policier eut ouvert le feu lors d’une intervention pour querelle domestique vers 4 h 30 du matin, samedi.

Selon le chef de la police de Chicago, Eugene Roy, «les policiers ont été confrontés par un individu combatif à leur arrivée».

«Un agent a tiré des coups de feu, tuant deux personnes», a-t-il poursuivi.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Reuters a rapporté que selon les membres de la famille, Bettie Jones aurait été mortellement touchée par une balle tirée à travers une porte. Le corps policier de Chicago a indiqué que la femme avait été «accidentellement touchée et tragiquement tuée».

L’incident survient alors que la police de Chicago est sur la sellette après la diffusion d’une vidéo montrant le policier Jason Van Dyke tirer à 16 reprises sur un suspect noir de 17 ans, Laquan McDonald, en 2014.

Les deux victimes de ce nouveau drame sont noires, mais l’origine ethnique du policier n’a pas été spécifiée par les autorités.

Janet Cooksey, la mère de Quintonio Legrier, était absente de l’altercation, mais témoigne que son fils souffrait depuis quelque temps de maladie mentale. Selon elle, le policier n’aurait pas dû utiliser son arme à feu.

«Tu appelles à l’aide, mais tu perds finalement un proche. Ça doit cesser», a-t-elle plaidé.

La police de Chicago enquête actuellement pour comprendre les circonstances de cet incident.

Dans la même catégorie