/regional/montreal/montreal

Vers un recours collectif contre Uber?

TVA Nouvelles et Agence QMI

La grogne des utilisateurs d’Uber s’accentue à la suite du reportage sur les factures salées lors de la période des Fêtes puisqu’une cliente songe à intenter un recours collectif contre le service de covoiturage.

«Je lance un appel à tous. Je suis à la recherche de gens qui durant la période des fêtes ont reçu une facture abusive d’Uber. Dans mon cas, une course de 36$ dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier m'a finalement coûté 97$. Jamais mon chauffeur ne m'a informé avant de partir qu'il y aurait un frais de surfacturation dû à la période d'achalandage», écrit Catherine Papillon sur sa page Facebook.

Elle s'est plainte auprès de la compagnie et pour tenter de la calmer, on lui a proposé un rabais de 25$ sur sa prochaine course, ce qu’elle a refusé.

Selon le président de Juripop, les clients ont accepté un contrat sans en connaître tous les tenants et aboutissants.

Majoration Uber

Capture d'écran de l'application Uber

«Comme consommateur, on ne peut pas s'attendre à recevoir des factures aussi importantes pour un service qui normalement coûte presque rien, simplement en cliquant et en acceptant une petite invitation sur une application. Ils ont des recours en vertu de la Loi sur la protection du consommateur, on peut même penser et songer à un recours collectif qui aurait visiblement des bonnes chances de succès», explique Marc-Antoine Cloutier.

Les taxis en colère

L’industrie du taxi continue de tirer à boulets rouges sur le service Uber à la suite de la médiatisation de cas d’utilisateurs de l’application qui ont payé des centaines de dollars pour une simple course en raison de la majoration des tarifs due à une forte demande.

«C’est du vol de citoyens, je trouve ça répugnant», a lâché ce matin le porte-parole de la Coalition Taxi, Guy Chevrette, parlant de «prix de fou».

M. Chevrette affirme qu’il s’agit «d’exploitation pure et simple» et presse les autorités d’agir rapidement dans ce dossier sensible depuis des mois.

«Quand est-ce que le gouvernement va prendre les moyens pour rendre ça légal et respecter les gens qui gagnent leur vie honnêtement et qui se conforment aux règles du jeu?», a-t-il ajouté.

Uber réplique

Les clients étaient au courant avant de commander une voiture Uber que le prix des courses était plus élevé pendant le temps des Fêtes, a répliqué l’entreprise aux utilisateurs mécontents.

Uber affirme que les clients doivent toutefois valider la transaction à deux reprises avant de commander une voiture.

«Les usagers sont informés à plusieurs reprises sur le prix directement dans l'application et priés de confirmer et d'accepter l'augmentation des tarifs», a indiqué par courriel un porte-parole d’Uber, Jean-Christophe de Le Rue.

Il ajoute que les clients peuvent aussi demander à être informés lorsque les prix baissent.

Dans la même catégorie