/regional/quebec/quebec

Jean-Paul L’Allier s'éteint à 77 ans

Sarah Boucher | Agence QMI

L’ancien maire de Québec, Jean-Paul L’Allier, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l'Hôtel Dieu de Québec. Il était âgé de 77 ans.

Il aurait succombé à une «courte maladie», selon communiqué qui a annoncé la nouvelle un peu avant 4 h mardi matin. Les causes exactes du décès n’ont pas été dévoilées.

M. L’Allier aura droit à des funérailles civiques, a annoncé mardi matin le maire de Québec, Régis Labeaume. Les drapeaux de l’hôtel de ville ont aussi été mis en berne en sa mémoire.

L’ex-maire est né à Hudson en 1938 et a été maire de Québec de 1989 à 2005. En 2005, il ne s’était pas représenté.

L’avocat de formation a commencé sa carrière politique en tant que député provincial libéral de Deux-Montagnes de 1970 à 1976. Il a dirigé plusieurs ministères au sein du cabinet Bourassa soit ceux de la Jeunesse, du Loisir et des Sports, de la Fonction publique, des Communications et des Affaires culturelles.

Plusieurs de ses réalisations en matière d’aménagement du territoire ont marqué l’histoire de Québec pendant son règne de 16 ans en tant que maire de la ville. Si l’un de ses principaux legs fût la revitalisation du quartier Saint-Roch, son travail en matière d’ajout de places publiques et d’aménagement des berges de la rivière Saint-Charles aura aussi été marquant pour l’embellissement de la ville.

Le départ des Nordiques de Québec a également fait mal à l’ancien maire. «Aux yeux de l'opinion publique, j'ai porté la casquette du gars de la culture qui a chassé les Nordiques», a-t-il affirmé, plusieurs années après le déménagement de l'équipe au Colorado.

Il a également été élu au Conseil de l’Ordre national du Québec en 2009 et réélu en 2012. Il a par la suite présidé le conseil en 2013-2014. M. L'Allier a aussi joué un rôle important dans la fusion des différentes villes de l'agglomération de Québec, qui forment aujourd'hui la grande ville de Québec.

La culture occupait une grande place dans la vie de l’homme politique. Président du conseil d’administration du Théâtre du Nouveau Monde en 1978, il aura aussi été président du Grand théâtre de Québec et de la Fondation du TNM. Il a également été collaborateur pour Le Devoir de 1984 à 1987.