/finance/homepage

Un événement pour les riches?

TVA Nouvelles

Le chroniqueur automobile Jacques Duval trouve que le Salon international de l'auto de Montréal qui s'ouvrira au public demain à Montréal s'éloigne du consommateur moyen pour s'adresser à une clientèle mieux nantie.

«J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de voitures pour les gens riches et les passionnés. Il y a au moins 30 voitures qui se vendent au-dessus de 200 000$», a affirmé M. Duval dans le cadre de l'émission Le Québec parle, sur les ondes de LCN.

«C’est infesté de voitures extraordinaires qui font rêver. C’est évidemment le rôle d’un salon de l’auto que de faire rêver, mais il faut aussi penser au consommateur et c’est lui qu’on devrait intéresser et amener vers le salon», a-t-il ajouté.

Voitures électriques

Quant à présence de plus en plus importante de voitures électriques et hybrides rechargeables, le chroniqueur automobile explique qu'il est possible, au Québec, de délaisser la voiture conventionnelle à condition de bien vouloir s'adapter.

«On est rendu à peu près à 1000 bornes à travers la province, ce qui veut dire qu’on est en position confortable. [...] Il faut faire ses calculs et voyager différemment.»

Le Salon international de l'auto de Montréal se tient du 15 au 24 janvier au Palais des congrès.

Dans la même catégorie