/news/politics

Couillard rend hommage aux victimes

Charles Lecavalier | Journal de Québec

 - Agence QMI

Philippe Couillard dénonce les attentats de Ouagadougou et Jakarta et offre ses condoléances aux familles des victimes alors que le drapeau du Québec est en berne.

«Rien ne peut expliquer des actes gratuits d’une telle lâcheté. Rien ne peut expliquer cette violence aveugle. Rien ne peut expliquer que l’on s’attaque aux gens qui contribuent, avec dévouement, à bâtir un monde meilleur», a lancé le premier ministre, lundi, lors d’une allocution solennelle à l’Assemblée nationale.

M. Couillard estime que «ces gestes» renforcent sa détermination à «combattre ces barbares de toutes nos forces, aux côtés de nos alliés».

Il a salué l’engagement international de Tahar Amer-Ouali, Louis Chabot, Suzanne Bernier, Yves Carrier, Gladys Chamberland, leur fils Charlélie et sa demi-sœur, Maude Carrier.

«Leur engagement envers les plus démunis représentait ce qu’il y a de meilleur chez l’être humain: l’altruisme, la compassion, l’ouverture et la générosité», a affirmé M. Couillard.

Il demande aux Québécois de rester forts devant cet acte «barbare» «en continuant nos gestes individuels et collectifs de solidarité, ici et ailleurs dans le monde. En maintenant par exemple notre engagement au sein de la francophonie internationale, partout où des Québécois, des Québécoises font aujourd'hui, feront demain la différence en apportant l'espoir», a lancé le premier ministre.

M. Couillard a aussi annoncé «en signe de respect et de solidarité» que «notre drapeau du Québec est en berne sur la tour centrale du Parlement».

Un mandat pour St-Pierre

Devant la «multiplication de ces attaques inqualifiables», M. Couillard a par ailleurs confié à la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, le mandat de «poursuivre les efforts de collaboration avec nos partenaires internationaux pour lutter contre la radicalisation».

L’attaque perpétrée par des djihadistes dans un restaurant et un hôtel de la capitale du Burkina Faso, vendredi, a coûté la vie à quatre membres d’une famille de Lac-Beauport, près de Québec. Yves Carrier et Gladys Chamberland, leur fils, Charlelie Carrier, et la fille d'Yves, Maude Carrier, sont tombés sous les balles des tueurs. Deux proches de la famille, Louis Chabot et Suzanne Bernier, ont également perdu la vie. Les six victimes participaient à une mission humanitaire.

Un Lavallois, Tahar Amer-Oual, figure parmi les vctimes de l’attentat qui a secoué la capitale indonésienne, Jakarta, jeudi dernier.

Dans la même catégorie