/news/world

«J'ai appris la nouvelle moi-même en appelant à Ouagadougou»

TVA Nouvelles

Yves Richard, le conjoint de Maude Carrier, décédée dans les attentats au Burkina Faso, a appris par lui-même que son amoureuse était parmi les victimes de Ouagadougou.

En entrevue à TVA Nouvelles quelques instants seulement après avoir eu un entretien téléphonique avec le Premier ministre du Canada Justin Trudeau, M. Richard a exprimé qu'il ressentait plus de tristesse que de colère, et ce, même s’il a dû lui-même appeler à Ouagadougou le samedi matin pour apprendre le décès de sa conjointe.

«Je ne suis pas en colère. Je suis triste d’avoir perdu des gens exceptionnels, je suis triste d’avoir perdu la mère de mes enfants, l’amoureuse qui partageait ma vie depuis bientôt dix ans», a-t-il laissé tomber, la gorge nouée par l’émotion, soulignant que les circonstances dans lesquelles cette perte est survenue ajoutent au drame.

De la discussion avec le Premier ministre, M. Richard retient que le gouvernement canadien semblait ouvert à contribuer logistiquement et financièrement au rapatriement des dépouilles.

«Il semblait prêt à s’engager là-dedans», note-t-il.

«M. Trudeau a fait des éloges à partir de ce qu’il avait entendu à propos de ces gens-là. Il m’a aussi fait jouer sa cassette en disant que ces gens sont une fierté pour le Canada, mais je peux vous dire qu’ils ne le faisaient pas pour être une fierté, ce sont des gens tout simplement merveilleux et ils l’ont fait d’abord et avant tout pour eux», résume-t-il.

Dans la même catégorie